Que fait-on maintenant, on oublie les 1822 Palestiniens tués ?

https://www.flickr.com/photos/69583224@N05/8241258806/sizes/m/Crédit ohoto: EU Humanitarian Aid and Civil Protection / Flickr.com
https://www.flickr.com/photos/69583224@N05/8241258806/sizes/m/

Crédit photo : EU Humanitarian Aid and Civil Protection / Flickr.com

C’est un bilan extrêmement lourd que publie le bureau des affaires humanitaires de l’ONU (Ocha), 1822 Palestiniens tués en un peu plus d’un mois, dont 377 enfants. N’ayons pas peur des chiffres. Il s’agit effectivement d’un désastre humanitaire. Ok, on prend acte du constant, mais après, que fait-on? On continue à regarder nos telenovelas?

Quoi, c’est tout ? On nous informe comme ça, au beau milieu de la nuit qu’un cessez-le-feu est accepté par les deux camps (Israël et Hamas), et puis quoi, c’est tout ?

On fait quoi maintenant, on oublie les 1 822 personnes tuées par l’armée israélienne ? Les 377 enfants et ceux qu’on retrouvera après sous les décombres ne valent rien politiquement ? Aucun tribunal des hommes ne sera formé pour que leurs âmes reposent en paix ?

C’est ça la justice mondiale ? Cette même justice qui s’est empressée de condamner et sanctionner la Russie pour « son rôle dans le conflit ukrainien ». « Circulez, messieurs, y’ a rien à voir ! », c’est le message que nous transmet la communauté internationale ? Ben, bravo !

Le virus d’Ebola se transmet par fibre optique…

Je ne sais pas vous, mais moi je n’ai pas l’âme à la fête en ce moment. C’est vrai que le cas palestinien ne me concerne que vaguement n’y ayant accès que via télévion et réseaux sociaux, ce qui est le cas d’à peu près tout le monde. N’empêche, on est tout de même indigné par le massacre, par la boucherie orchestrée par les partis conservateurs israéliens. Pas trop quand même.

C’est vrai, j’ai franchement pas le temps de penser à Gaza. Surtout qu’en ce moment, mon esprit est occupé par le virus d’Ebola… de nos jours il faut faire le tri avant de s’indigner. C’est vrai qu’on a largement le choix.

Et puis là, je passe mon temps à expliquer aux Brésiliens que je n’ai pas attrapé Ebola via Internet, en communiquant avec ma famille restée en Afrique… oui, il paraît qu’Ebola a muté et se propage maintenant par fibre optique. Heu, ça c’est plus grave que les 1822 tués? 1822, c’est l’année de l’indépendance du Brésil, non?

« Ah ok, il y aura une suite dans deux ans »

Sinon, moi, pour tout vous dire, je me sens un peu comme quand je suis sorti de Transformers 4 :

– « Quoi? c’est ça l’âge de l’extinction ? Mais, ils sont toujours là les transformers. Ils ont tout détruit mais personne n’est mort en fait… Ah ok, il y aura une suite… DEUX suites ?» oui !

– «Mais quand ça ? Ah ok, dans deux ans.»

– Ben oui, quoi! On attend la troisième Intifada aussi.

– Mais, et les 377 enfants tués?

– Oooh,  de toute façon tu vois des enfants partout, toi. Prends pas tout ça au sérieux, ce n’est jamais qu’un gros blockbuster filmé en temps réel à Gaza.

– Je comprends maintenant pourquoi John Kerry a l’air d’un con dans son rôle de négociateur de paix. C’est fait exprès.

Très bien alors. On fera le bilan après Transformers 6.

 

The following two tabs change content below.
Serge
Serge Katembera est congolais, diplomé en journalisme. Doctorant et chercheur en Sociologie des Nouveaux Médias à l'Université Fédérale de Paraíba au Brésil. Il est l'auteur d'articles publiés dans des révues académiques brésiliennes et internationales.

12 Commentaires

  1. Ce qui m’horripile dans tout ça c’est surtout le comportement des hommes et des femmes de l’ONU. Franchement je me demande si cette organisation peut vraiment nous aider à éviter la 3e guerre mondiale.

  2. Os1822 ou os 377 enfants morts é uma pena para todos nós,mas muito cuidado com aquilo que a mídia mostra para nós. A história é testemunha de todo isso,que Israel sempre se defendeu para sobre viver

  3. Comment réagir à 70 années de géopolitique désastreuse au Moyen-Orient ? Je pense qu’il s’agit d’une insupportable théorie des jeux géostratégiques. Compter les morts et les oublier une semaine après; ne pas parler des vivants qui habitent une terre partagée en fromage de gruyère. Vivre en Palestine qu’est-ce que cela pourrait bien VOULOIR DIRE. L’illégitime envahisseur qui a malheureusement le droit de massacrer et s’approprier les territoires qu’il souhaite. C’est une colonisation barbare semée de crimes contre l’humanité

  4. je partage ce billet très pertinent en fait je pensais que c’est moi seul qui voyais les choses de la sorte.
    Les questions sont posées. Bien malin qui saura répondre

  5. Ailleurs (surtout en Afrique), quand un membre de l’ONU en mission est tué, le tueur l’est aussi tout de suite, s’il n’est pas transférer à la CPI. Si non, alors il est un mort en sursis. Israël et le Tsahal viennent de tuer à GAZA des personnel de l’ONU en bombardant les écoles tenues par cette organisation. Qui peut penser que les tueurs puissent subir la même sanction ??? Comme quoi, n’appartient pas à la « communauté internationale » qui le veut…

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *