“Mandela a vaincu l’Apartheid”, les titres de la presse brésilienne

http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Nelson_Mandela_statue,_Westminster.JPGNelson Mandela, crédit photo: Warko, Wikimedia Commons
http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Nelson_Mandela_statue,_Westminster.JPG

Nelson Mandela, crédit photo: Warko, Wikimedia Commons

Rarement un homme politique aura autant fait l’unanimité que Nelson Mandela. L’ancien président sud africain figurait il y a moins d’une semaine dans une liste de six références morales du 21° siècle, et ce malgré son rôle ambiguë dans le réglement du conflit congolais – cinq millions de morts. Sa mort, jeudi 05 décembre, a fait la Une de plusieurs médias brésiliens. Retour sur une soirée historique.

Mais avant cela, il faut dire la faible réactivité des médias brésiliens qui même après une démie heure de l’annonce diffusé en direct sur CNN n’avaient pas encore repris l’information sur leurs sites. A l’heure où Twitter fait concurrence aux grands médias, c’est une faute grave. Un flash ou une alerte auraient suffit à donner (au moins) l’impression qu’ils étaient concernés…

C’est probablement aussi révélateur d’un problème lié à la langue, car au moment où CNN terminait son direct avec Jacob Zuma, la presse brésilienne aurait dû commencer à rélayer l’information; pour un pays débiteur dans son histoire au continent africain, on est frustré de constater une telle méconnaissance de l’actualité du plus vieux continent du monde.

En outre, plus de deux heures après l’annonce du décès de Nelson Mandela, le compte Twitter de la présidence Dilma affichait une dernière actualisation remontant à dix heures plutôt.

Rappelons aussi ce fait marquant, mardi, lorsqu’une députée PMDB (parti des modérés allié à Dilma Rousseff) de l’Etat de Goais demandait une minute de silence en l’honneur de Nelson Mandela dont elle annonçait la mort dès le 03 novembre. Non avisés, ses collègues l’ont acompagné dans sa folie passagère.

Ceux qui ont eu la chance de passer par Johannesbourg cette année auront remarqué cette belle statue du leader sud-africain à l’aéroport Tambo OR: une image mémorable qui rappelle aux touristes l’histoire de ce pays longtemps marqué par l’Apartheid.

Statue de Nelson Mandela à l'aéroport de Joanesburg Tambo OR, crédit photo: Serge Katembera

Statue de Nelson Mandela à l’aéroport de Johannesbourg Tambo OR, crédit photo: Serge Katembera

Donc, après presqu’une heure d’attente, le journal carioca O Globo titrait “Le monde perd Nelson Mandela” rappelant que le sud-africain était un bâtisseur de ponts entre les nations.

oglobo

L’un des sites d’informations les plus visités du pays, G1, a toute de suite publié un dossier sur Mandela, des hommages des sud-africains eux-mêmes aux déclarations d’hommes politiques du monde entier en passant par celles de stars: Obama affirme s’être inspiré de Mandela, Beno Vox salue l’idéaliste, Eva Longoria regrette la disparition d’un grand leader mondial; le polémique gouverneur de São Paulo Geraldo Alckim revient sur un Nelson Mandela symbole du courage et de la résistence (étonnante réaction de celui qui n’hésite pas à réprimer dans la violence les manifestations dans la capitale économique du Brésil, comme en juin dernier). Mike Tyson qui se trouve actuellement en Algérie prie pour la famille de l’illustre disparu.

G1Globo

La presse paulista a elle aussi titré sur le décès de Madiba, ainsi Folha de São Paulo annonçait la mort du leader sud-africain qui a vaincu l’apartheid, le journal publie notamment un grand dossier à ce sujet:

folha

L’autre grand journal de São Paulo, Estadão se souvient du prix Nobel de la paix mort à 95 ans:

estadao

Toujours dans la grande métropole brésilienne, le moteur de recherhce et site d’informations générales R7.com s’intéresse à la question raciale au pays de l’arc-en-ciel, Neslon Mandela n’aura sans doute jamais réussi à erradiquer les conflits raciaux dans ce pays profondément marqué par les inégalités entre les noirs et les blancs. En Afrique du Sud, les noirs démeurent dans la mandicité (mêmes les agents de la douane) pendant que les blancs vont passer leurs vacances à Washington ou à Londres, je l’ai vu de mes propres yeux:

r7

Certains sites se sont contenté d’un simple “l’ancien président Nelson Mandela est mort”, c’est le cas de BBC Brasil, du Jornal de Brasília et de MSN:

bbcbrasil

jornalbrasilia

msn

Un peu plus bas sur le continent sud-américain, l’argentin Clarín rend hommage à l’homme qui vaincu la haine et fondé une nation:

clarin

Nelson Mandela a effectué deux visites officielles au Brésil en 1991 puis 1996, la présidente Dilma Rousseff a décrété une semaine de deuil national en l’honneur de l’homme politique sud-africain.

Il est tout de même dommage de voir l’image de Nelson Mandela récupérée par des hommes politiques du monde entier, ceux de gauche comme de droite.

 

The following two tabs change content below.
Serge
Serge Katembera est congolais, diplomé en journalisme. Doctorant et chercheur en Sociologie des Nouveaux Médias à l'Université Fédérale de Paraíba au Brésil. Il est l'auteur d'articles publiés dans des révues académiques brésiliennes et internationales.
Serge

Derniers articles parSerge (voir tous)

4 Commentaires

  1. L’Hommage de Mandela dans la Presse Brésilienne est mesurée.Le monde a tendance a oublié que cet Homme adulé et célébré dans la Ferveur Générale aujourd’ui était jadis mis sur le banc des Accusés et cospué par la Majorité.Je pense qu’il a accompli sa Mission sur Terre au delà meme de ses espérances. Espérons que le Peuple Sud-Africain ne va pas brader son Héritage Politique.Le Pouvoir économique se trouve dans les Mains de la classe Politique Blanche…

    1. La presse a montré un manque d’information clair, elle a attendu de voir ce qui se publiait ailleurs pour recopier. ce qui étonne aussi c’est que ses bourreaux d’hier le louent aujourd’hui…
      Imagine que même le premier ministre d’Israel Benjamin Netanyaou l’a salué…

  2. Belle revue de presse.
    Quant à la récupération par les politiques, on peut espérer (sans naïveté) qu’une once d’inspiration puisse leur venir en réfléchissant à la vie de cet homme.
    Sourire

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE