La dame en rouge et le faiseur de miracles

http://www.flickr.com/photos/isaacribeiro/4891799027/sizes/m/in/photostream/Crédit photo Isaac Ribeiro on Flickr.com
http://www.flickr.com/photos/isaacribeiro/4891799027/sizes/m/in/photostream/

La charmante Dilma Rousseff, présidente du Brésil – Crédit photo: Isaac Ribeiro on Flickr.com

Une nouvelle rubrique sur ce blog portera sur les évenements les plus insolites au Brésil.  Il sera également question de quelques phénomènes culturels typiques du pays de la samba. Aucune logique n’est recherchée, il s’agit tout simplement de selectionner, chaque mois, deux ou trois choses qui me paraissent hors du comum ou curieuses.

Pour débuter, j’ai choisi deux faits qui, ma foi, ont tout de même un rapport l’un avec l’autre, car les principaux personnages de ce billet se sont rencontrés récemment.

La dame en rouge

http://www.flickr.com/photos/dilma-rousseff/4661314384/sizes/m/in/photostream/

Image: Flickr.com CC

Je ne sais pas si vous l’avez remarqué mais la présidente du Brésil utilise rarement une autre couleur que le rouge. Et croyez-moi, ce n’était pas dans ses habitudes à l’époque où elle était le chef du cabinet du président Lula. Dilma Rousseff multiplie les sorties publiques et les voyages internationaux, cependant le rouge de sa veste ne la quitte jamais.

Mais remarquez, son styliste a de la suite dans les idées vu que pour chaque aparition publique, le modèle de la veste change comme on peut le voir ci-dessous. Regardez surtout le col de la veste et la manche qui apportent à chaque fois un petit détail différent.

Dilma Roussef via Wikimedia Commons, CC

Dilma Roussef via Wikimedia Commons, CC

Y-a-t-il une explication pour le choix de cette couleur? Côté communication, cela pose-t-il un problème?

De prime abord, je dirai qu’elle porte les couleurs du Parti des travailleurs (PT) appartenant à la gauche progressiste brésilienne. Tout s’explique alors? Et bien, pas tant que ça car Lula ne mettait jamais du rouge, à part quelques rares cravates, mais ce n’était pas sa règle d’or. Cela a peut-être un rapport mais son équipe de football préférée, Internacional de Porto Alegre porte également le rouge? Elle n’est peut être pas la femme la plus influante du monde, mais c’est certainement la plus élégantes des femmes dirigeantes (quoi qu’une certaine jamaicaine ne me laisse pas totalement indifférent). Dilma Rousseff a un status de brésilienne à défendre tout de même.

http://pt.m.wikipedia.org/wiki/Ficheiro:Dilma_Rousseff_and_Barack_Obama_2012.jpg

Dilma Rousseff and Barack Obama 2012, CC on Wikimedia Commons

Simple question esthétique, donc? Il faut avouer que le rouge lui va bien, même si à long terme on pourrait s’en lasser. De toute évidence, celle qu’on appelle affectuesement ici « Dona Dilma » ne passe jamais inaperçue où qu’elle aille… qui peut passer à côté d’un rouge si vif?

Touché par la grâce

Je disais dans un article sur la venue du Pape François aux JMJ qu’il avait opéré au moins deux miracles et qu’il était bien parti pour se être canonisé par l’un de ses successeurs. Le moins que l’on puisse dire c’est que la tendance se confirme.

tTiens, elle était en bleu pour la visite du Pape. Un autre miracle de l'argentin?  Crédit photo: Blog do Planalto on Flickr.com CC

Tiens, elle était en bleu pour la visite du Pape. Un autre miracle de l’argentin? Crédit photo: Blog do Planalto on Flickr.com CC

Depuis son passage au Brésil, le Pape François a complètement changé l’attitude de certains politiciens ici, certains allant même jusqu’à le déclarer ouvertement. C’est le cas du gouverneur de Rio de Janeiro, Sergio Cabral qui a affirmé « avoir été touché par le Pape, et qu’il avait décidé d’être plus humble en écoutant un peu plus le peuple ». Etonnante affirmation de celui dont la maison été assiégée depuis des mois par des manifestants, avait-il du coton dans les oreilles? Le Pape les a peut-être rétirés par un miracle qui sera bientôt confirmé par le Vatican.

 Crédit photo: Semilla Luz on Flickr.com CC

Crédit photo: Semilla Luz on Flickr.com CC

En général trés conservateurs, les autorités de Rio et São Paulo font volte-face sur les principaux dossiers brullants, notamment l’organisation des JO et du mondial qui coûtent une fortune aux coffres publiques.

Récemment, c’est le maire de Rio qui a déclaré que « l’organisation des JO à Rio de Janeiro était absurde! »(video) Alors, lui aussi touché par la grâce?

 

The following two tabs change content below.
Serge
Serge Katembera est congolais, diplomé en journalisme. Doctorant et chercheur en Sociologie des Nouveaux Médias à l'Université Fédérale de Paraíba au Brésil. Il est l'auteur d'articles publiés dans des révues académiques brésiliennes et internationales.

2 Commentaires

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *