Ma CAN 2015 sans langue de bois

https://www.flickr.com/photos/governmentza/8464719684/Clôture de la CAN 2013, de gauche à droite Issa Hayatou, Jacob Zuma et Sepp Blatter - crédit photo: GovernmentZA | Flickr.com

Suspendons un moment le débat sur Boko Haram et attaquons-nous un instant à la CAN 2015. La compétition phare de Issa Hayatou et Constant Omari (le Congolais). Sincèrement, les années passent et les mêmes choses se répètent, la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) est une déception en termes d’organisation et révèle la fragilité managériale des dirigeants de la CAF.

Qui signe les accords relatifs à la diffusion de cette compétition? Qui négocie avec les chaînes? Quelles sont les clauses contractuelles? Je ne sais pas si en définitive, la CAN est destinée à un public résidant exclusivement en Afrique. Je ne sais pas non plus si les organisateurs estiment que le continent américain ne mérite pas une large diffusion. Les Anglais, eux, n’hésitent pas à vendre leur Premier League aux Esquimaux…

En revanche, je sais qu’en Amérique latine, cette compétition n’a aucune valeur marchande. Le samedi de l’ouverture de cette CAN, aucune chaîne gratuite au Brésil ne diffusait l’événement. Quant aux chaînes privées, elles ne passeront que les images du premier match, celle de la Guinée équatoriale. Avec tout le respect que je dois à ce pays, on s’en fout de leur match !

Une seule chaîne ayant acheté tous les droits de cette compétition, elle se permet de diffuser quand elle l’entend des matchs choisis, me semble-t-il, sur le « critère de l’audience supposée ».

Tenez, un exemple. Le premier match de la RD Congo contre la Zambie n’est jamais passé. Par contre, hier mardi 20 janvier, tous les matchs sont passés à la télévision, c’est la chaîne câblée Sport TV 2 (du groupe Rede Globo) qui en détient les droits. On les comprend. Il vaut mieux diffuser un « Mali-Cameroun » qu’un « Zambie-RDC ».

Et là où je condamne doublement la CAF, c’est évidemment l’élaboration du calendrier de cette CAN. Personnellement, je n’ai pas regardé le match entre la Zambie et la RD Congo, bien que j’aurais pu le faire sur Internet. Excusez-moi, mais lorsqu’un « si petit match » est mis en concurrence avec Manchester City- Arsenal, il n’y a pas photo.

Je ne doute pas qu’en Europe, en Asie ou ailleurs les gens aient préféré regarder le derbis anglais plutôt que cette « rencontre inédite » entre la Zambie et la RD Congo.

Le football n’est pas qu’une question de patriotisme. C’est une belle foutaise sur laquelle monsieur Issa Hayatou et sa CAN continuent de miser. Nous vivons à l’ère du football spectacle. J’ai observé les journalistes français que je suis sur Twitter, aucun ne commente la CAN sauf les exotiques tel que Hervé Penot… Ils préfèrent twitter sur un tout aussi indigeste Nantes-Olympique Lyonnais.

Mais même là, la CAN reste une purge en comparaison. Jusque-là, seule l’Algérie a réussi à marquer 3 buts. La moyenne générale étant désastreuse. Les gros couteaux de la compétition proposent un jeu triste et sans imagination. Les Camerounais ne me démentiront pas, moins encore les Ivoiriens.

Si même les Asiatiques marquent plus de buts que nous, comme l’observe un journaliste de ESPN Brasil, je ne vois pas ce qui pourrait nous sauver…

Aucun match nul en Coupe d’Asie, à la CAN, cinq nuls lors de la première journée.

D’ailleurs, je voudrais bien comprendre à quoi joue Yaya Touré. Le meilleur joueur africain des quatre dernières années n’arrive pas à répondre aux attentes sur le terrain, ne faisant clairement pas le poids médiatiquement même quand il faut rivaliser avec la Coupe de France. Je rêve…

Les problèmes de cette CAN 2015 ne s’arrêtent pas là. Que dire des difficultés techniques qui révèlent l’état primitif de nos chaînes de télévision africaines. Lors du match « Ghana-Sénégal », il aura fallu trois minutes pour revoir le but des Lions de la Teranga. Trois minutes à la télévision, c’est une éternité. J’ai lâché… 

Les journalistes brésiliens devant en plus s’excuser auprès de leurs téléspectateurs pour ces « défaillances techniques »…

En plus, un tel retard pour montrer un ralenti rend impossible les commentaires sur les réseaux sociaux où l’on a vu que cette CAN pouvait gagner une vie propre et originale. Sur Twitter au moins, on ne s’ennuie pas

En attendant mon commentaire sur les nommés aux Oscars 2015, je vous propose un joli tweet de ma collègue Fatouma Harber dont on connaît l’amour absolu pour le « Timbuktu » de Sissako

The following two tabs change content below.
Serge
Serge Katembera est congolais, diplomé en journalisme. Doctorant et chercheur en Sociologie des Nouveaux Médias à l'Université Fédérale de Paraíba au Brésil. Il est l'auteur d'articles publiés dans des révues académiques brésiliennes et internationales.
Serge

Derniers articles parSerge (voir tous)

7 Commentaires

  1. Mon ami Serge. Je pense qu’aujourd’hui les choses se sont meilleures qu’avant par rapport de la CAN. Ici au Brésil, durant la dernière journée de la CAN 2015, j’ai pu voir à travers de la SPORTV, SPORTV 1 ou SPORTV2, l’un des matchs de foot de tous les groupes de la CAN 2015. Aujourd’hui e demain, j’en pourrai voir tous les matchs des quarts de finale. Désormais, tous les matchs jusqu’à la fin de la CAN 2015 seront retransmis pour la chaîne SPORTV. En revanche, je suis d’accord qui la CAF pourrait faire plus d’investissement pour les prochaines tournois.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE