Brésil: le crépuscule des idoles

http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Ronaldo.jpeg O futebolista brasileiro Ronaldo Nazário, Crédit photo: Antônio Cruz/ABr on Wikimedia Commons
http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Ronaldo.jpeg

O futebolista brasileiro Ronaldo Nazário (Crédit photo: Antônio Cruz/ABr on Wikimedia Commons)

Pelé est connu pour être le roi du football, son héritier Ronaldo pour en être le phénomène, l’unique, le seul et légitime « Ronaldo » du sport mondial. Les deux hommes créent la polémique après leurs déclarations douteuses sur les manifestations politiques dans les grandes villes brésiliennes.
Ces deux personnalités ont atteint un succès qui les placent au dessus de toute critique. Durant les manifestations qui secouent le Brésil, Pelé et Ronaldo se sont risqué, pour leur plus grand malheur, en politique.
D’abord, le roi (manipulé par la toute puissante Globo?) a adressé un message surréaliste au peuple, disons à l’audience de plus de 40 millions de personnes. Vêtu de l’éternelle vareuse de 1970 flanquée de la marque CBD (Confédération Brésilienne des Sports), ancêtre de l’actuelle CBF. Une croix du christ à son cou, le roi a demandé au peuple « de ne pas confondre les choses, d’oublier toute cette confusion ainsi que ces manifestations, car le Brésil se prépare à accueillir une événement majeur de son histoire ».

Pour le roi, plus important que les protestations politiques il y a bien évidemment « sa seleção« . Celle qui représente le peuple depuis toujours, son sang, sa vie.
Ronaldo, l’héritier, le phénomène, l’unique, le seul légitime « Ronaldo » de l’histoire du sport a fait mieux que le roi. Le plus grand buteur des tous les temps de l’histoire de tous les mundiais a déclaré sans ambages « qu’une Coupe du monde ne se fait pas avec des hôpitaux, mais avec des stades ». Vous l’aurez compris, il s’agit de sa réponse aux manifestants descendus dans les rues pour exiger plus de dignité, d’éducation, une meilleur politique de santé publique et j’en passe.

Arrogance, innocence, indifférence, égoïsme ou simplement l’ultime preuve que le football ne crée que des monstres?
Jamais le texte de Nietzsche n’aura été si actuel.
The following two tabs change content below.
Serge
Serge Katembera est congolais, diplomé en journalisme. Doctorant et chercheur en Sociologie des Nouveaux Médias à l'Université Fédérale de Paraíba au Brésil. Il est l'auteur d'articles publiés dans des révues académiques brésiliennes et internationales.
Serge

Derniers articles parSerge (voir tous)

7 Commentaires

  1. je m’attendais pas à cela en regardant le titre. mais bon, pour Ronaldo on peut bien avoir pitié de lui pour sa déclaration. par contre le Roi se fait passer comme Roi et Seigneur dans ces déclarations fantaisiste.

  2. Quand on a un ballon pour seul outil, tous les problèmes ressemblent à un match de foot.

    C’est ce que pensent à l’évidence nos stars… avec bien entendu la défense des intérêts de leurs propriétaires.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *