Chronique du mondial (4) : le documentaire de Lúcio de Castro remporte un prix

Lúcio de Castro, en noir: Flickr.com/photos/Cinefoot

Lúcio de Castro (blog) est un historien et journaliste de la chaîne de sport ESPN Brasil qui se distingue par la qualité de ses analyses sportives et son intégrité morale, son opinion sur le football a toujours une forte dimension politique. 

Lúcio de Castro, en noir: Flickr.com/photos/Cinefoot

Lúcio de Castro, en noir: Flickr.com/photos/Cinefoot

Le journaliste carioca vient de recevoir un prix pour la réalisation d’un excellent documentaire qui révèle la relation très étroite entre la dictature militaire et le football, notamment la façon dont ce sport fut instrumentalisé par les régimes autoritaires qui s’installaient durablement en Amérique du Sud à partir de la décennie 1960.

La Coupe du Monde – qui couronna le Brésil de Pelé en 1970 ou celle de 1978 du sacre de l’Argentine de Mario Kempes – était bien utilisée pour controler les masses, une manupulation des masses en Amérique du Sud, et sans doute une façon d’étouffer la résistance.

D’anciennes gloires du football argentin ou brésilien reviennent sur leurs expériences personnelles, quitte à se contredire les uns les autres quant à leur connaissance sur cette instrumentalisation.

Tout ceci est particulièrement révélateur car la FIFA ne semblait pas s’intéresser  aux nombreuses violations des droits de l’homme dans la region: « Le football ne se mélangeait pas avec la politique ». Curieusement, dans une situation similaire, Johan Cruijff refusait de participer à la Coupe du Monde de 1978  en protestation contre le régime militaire argentin. 

Toutefois le documentaire n’entend pas accabler les joueurs, il s’agit simplement de faire un travail de mémoire au moment où le continent s’apprête à recevoir deux évenements sportifs d’importance.

 

« Mémorias de chumbo: o futebol nos tempos de condor » est un documentaire qui revient sur le rôle des militaires dans la repression politique en ayant comme toile de fond le mondial. Quatre pays sont pris comme exemples. Le documentaire de Lúcio de Castro est notamment passé dans un festival cinématographique sur le football à São Paulo, CINEfoot. Réparti en quatre épisodes (Argentine, Chili, Uruguay et Brésil), le documentaire de plus 200 minutes est un véritable appel à la vigilance de chacun.

L’un des moments forts du documentaire (Chili) revient sur un match opposant les sud américains à l’Union Soviétiqque, ces derniers se refusant de jouer, les chiliens simulent un match de football contre des adversaires inexistants: « le match de football le plus pathétique de l’histoire! ». Mais il y a pire. La partie du film qui retrace l’expérience argentine choque par la cruauté des faits: le témoignage d’une jeune femme est particulièrement émouvant; encore bébé elle sera placée sous la responsabilité des tortionnaires et assassins de ses parents biologiques. Quelques années après la dictature elle doit faire face à la tragique réalité de son destin. Plusieurs autres bébés subirent le même sort.

On apprécie aussi le fait que le documentaire ne fasse pas des comparaisons gratuites entre les différents régimes, chacun d’eux étant traité avec la même gravité. Toutes les dictatures se valent.

C’est un réel plaisir pour moi de rendre cet hommage à un journaliste sérieux et engagé. Valeu Lúcio!

The following two tabs change content below.
Serge
Serge Katembera est congolais, diplomé en journalisme. Doctorant et chercheur en Sociologie des Nouveaux Médias à l'Université Fédérale de Paraíba au Brésil. Il est l'auteur d'articles publiés dans des révues académiques brésiliennes et internationales.
Serge

Derniers articles parSerge (voir tous)

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE