Chronique du mondial (3) : le football est un atout politique

Photo by azucrina on Flickr.com

A l’approche de la Coupe du Monde, et surtout à quelques jours du début de la Coupe de Confédération, on observe des avis opposés sur la réalisation du principal évenement sportif au monde. Scandale, accusations de corruption, le mondial ne jouit pas d’une adhésion générale dans le pays.

Troisième épisode de la Chronique du mondial.

Photo by azucrina on Flickr.com

Photo by azucrina on Flickr.com

Il y a par exemple le problème de la surfacturation des infrastructures sportives exigées par la FIFA. Le cas le plus emblématique est le coût très élévé de la réforme du Maracanã, presque un milliard de reais pour une réforme alors que le nouveau stade de la Juventus de Turin refait totalement a coûté 122 millions d’euros, à peu près 700 millions de reais.

Et puis il y a les nostalgiques qui critiquent le fait que le stade a été completement dénaturé, perdant ainsi toute son identité et par conséquent l’affection de la torcida carioca. Une série de reportages de la chaîne de télévision cablée Espn montre sans ambages que la réforme du Maracanã ne se fait pas que selon les normes.

On peut aussi parler des nombreuses expulsions – comme ici à Porto Alegre –  dont sont victimes des nombreuses familles qui vivent sur les “trajets des infrastructures” exigées par le projet FIFA.

Les médias critiquent également le coût élevé des billets qui donneront accès tant à la Coupe de Confédération qu’à la Coupe du Monde. Le torcedor traditionnel – pauvre, noir, travailleur, ouvrier ou celui qui travaille dans les services – ne pourra évidemment pas voir les matchs dans les stades.

Le football s’élitise partout, à Paris comme à Rio.

Cependant, malgré les critiques il est possible d’affirmer qu’un succès de la seleção lors de la prochaine Coupe de Confédération et notamment au mondial créditerait l’actuel président d’un argument de poids pour son éventuelle réélection. En ce moment, chaque inauguration de stade est une occasion pour rabattre les critiques de l’opposition et des pessimistes.

The following two tabs change content below.
Serge
Serge Katembera est congolais, diplomé en journalisme. Doctorant et chercheur en Sociologie des Nouveaux Médias à l'Université Fédérale de Paraíba au Brésil. Il est l'auteur d'articles publiés dans des révues académiques brésiliennes et internationales.

3 Commentaires

  1. Ils ont beaucoup gaspillé avec l’organisation de cette coupe et en ce moment les brésiliens ont choisit une très bonne période pour revendiquer leurs droits!!! La Fifa a imposé beaucoup des réglés que les brésiliens n’arrivent même pas a supporter et ne voulait même pas ces histoires de payement a moitié pour les étudiants, vieillards et autres.

    1. tu as raison, je crois que ces manifestations à Rio et São Paulo ont un rapport évident avec les impositions de FIFA sur l’organisation de la Coupe du monde, les gens en ont vraiment marre.
      attendons de voir quelle sera la réaction à long terme de ce gouvernement de gauche

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *