Vote biométrique, 100% jusqu’en 2018

 httpwww.tre-pb.gov.brLa Justice Electorale brésilienne s’applique à installer de façon définitive le vote biométique dans tout le pays, l’objectif étant d’étendre ce système à la totalité de la population votante d’ici 2018. L’expérience est déjà menée dans plusieurs états du Brésil, dont la Paraíba.

A l’heure actuelle l’état de Paraíba a déjà commencé à appliquer le vote biométrique, c’est-à-dire, un vote passant par l’identification d’appreintes digitales, ce qui devrait éviter la duplication des votes, ou le “vote transférés” de façon ilégale pouvant faciliter la fraude électorale dans les confins du pays. L’annonce a été faite cette semaine par le Tribunal Régional Electoral (TRE/PB).

Pour l’instant, les grands collèges électoraux sont les premières cibles du programme, ainsi, dans l’état de Paraíba, les villes de João Pessoa et Campina Grande vont appliquer le vote biométrique dès les élections de 2014 (celles-ci concerneront le choix d’un nouveau président de la République et des gouverneurs des 27 états brésiliiens), l’intention du TSE (Tribunal Suprême Electoral) est que d’ici là 32% des votes se fassent par la reconnaissance digitale. Au délà des besoins politiques, cette méthode est aussi d’une grande utilité sécuritaire.

bio voteJ’ai déjà écrit sur ce blog que le Brésil était considéré un modèle – à juste titre – d’organisation électorale, qui plus est supérieur aux Etats-Unis d’Amérique malgré le niveau de richesse de ces derniers. Encore une fois, les responsables juridiques – ils s’occupent de l’organisation des élections ainsi que de la résolution des contentieux électoraux – montrent une ferme volonté de renforcer la légitimité des urnes dans ce pays qui doit encore faire face à l’extrême pauvrété.

Au Brésil, et plus particulièrement dans les états du Nord-Est les populations pauvres sont manupulées par des grands producteurs, certains politiciens sans scrupules allant jusqu’à encourager le “vote répété”. Ainsi, l’adoption du vote biométrique s’inscrit dans une lutte qui consiste à adopter des mesures drastiques contre la fraude électorale. Un exemple à suivre pour les pays africains, entrer dans l’ ère du bio!

 

 

The following two tabs change content below.
Serge
Serge Katembera est congolais, diplomé en journalisme. Doctorant et chercheur en Sociologie des Nouveaux Médias à l'Université Fédérale de Paraíba au Brésil. Il est l'auteur d'articles publiés dans des révues académiques brésiliennes et internationales.

1 Commentaire

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *