Quand un feuilleton surclasse la politique

Scène de Avenida Brasil (crédit photo: TV Globo)

La campagne électorale bat son plein au Brésil et les partis politiques font face à une sérieuse concurrence. Un feuilleton de la TV Globo a battu tous les records d’audience de la télévision brésilienne atteignant une moyenne de 80 millions de téléspectateurs par jour. Avenida Brasil raconte l’histoire d’une femme, plutôt machiavélique, et qui malgré son esprit diabolique se tire d’affaire à chaque fois. Alors, cela choque assez les brésiliens, ce peuple tellement bienveillant, mais qui n’hésite pas à lyncher les petits pervers du quartier.

Quand un feuilletonn met en scène la vie d’une femme opposée à la norme sociale très puritaine du Brésil, cela se transforme très vite en une tragédie shakespearienne. Dans les derniers épisodes, la jeunne femme – Carminha – est enfin découverte, et son mari la surprend avec un autre homme. Les téléspetateurs s’ attendent à ce que le châtiment soit à la hauteur de ses crimes. Après tout, le feuilleton a duré près de huit mois et les manigances de Carminha ne sont découvertes qu’à deux semaine de la fin. Les réalisateurs de la série l’ont bien compris et proposent trois épisodes où la jeune femme se fait tabasser par le premier venu. Justice nue et crue…

Petite parenthèse, au Brésil, quand on agresse une femme, on va en prison sans paiement de caution. Mais bizarrement pour une société qui lutte tellement contre la violence faite à la femme, les scènes ont plu à plus d’un. Le feuilleton a atteint une audience faramineuse sur ses derniers épisodes allant jusqu’à faire annuler plusieurs meetings du plus populaire des partis politiques du pays.

(Lula en campagne, 2012)

(Lula en campagne, 2012)

Et oui! Le parti des Travailleurs (PT) du grand Lula da Silva a dû annuler ses meetings à Salvadore puis à São Paulo. Les organisateurs avaient fait coincider ces événements politiques avec l’horraire de difusion du feuilleton, causant un contre-temps aux politiciens qui, étant à quelques jours des élections municipales, s’attendaient à une radicalisation des discours. Ces derniers étaient alors surpris par les effets contraires produits par le feuilleton: climat d’amour, scènes érotiques, intrigue policière, etc.

Pour la petite histoire, il ya de cela quatre ans, le chanteur canadien Michael Bublé était venu faire une tournée au Brésil et lorqu’il passa sur la plus grande chaine de télévision du pays, affirma au présentateur de l’émission que son audience était supérieure à la population canadienne. C ‘est dire à quel point les feuilleton brésiliens sont absolument incontournables.

The following two tabs change content below.
Serge
Serge Katembera est congolais, diplomé en journalisme. Doctorant et chercheur en Sociologie des Nouveaux Médias à l'Université Fédérale de Paraíba au Brésil. Il est l'auteur d'articles publiés dans des révues académiques brésiliennes et internationales.
Serge

Derniers articles parSerge (voir tous)

5 Commentaires

  1. Ce billet me rappelle le phénomène social qu’était devenu le feuilleton « Marimar » dans mon Cameroun natal à une époque que j’ai du mal à situer aujourd’hui… La troupe des « Guignols d’Abidjan » en avait fait une parodie très réussie qui ma foi, a contribué pour beaucoup à étendre leur notoriété.

  2. La novelas  » Avenida Brasil  » est enfin disponible en Coffret DVD.
    Véritable phénomène de société, cette série a remporté un succès planétaire !

    Suivie par plus de 38 millions de téléspectateurs par jour au Brésil, totalisant plus de 560 000  » mentions j’aime  » sur facebook, adaptée en 14 langues, et vendue dans 106 pays, c’est la télénovelas de tout les records…

    Pour plus d’informations rendez vous sur :

     » http://www.facebook.com/ABCSerieTV  »

    Ou contactez nous directement par mail à cette adresse : abcserietv@gmail.com

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE